QUEZAC

quzac.jpg Quézac, sanctuaire marial !

Aux confins du Sud du Cantal, dans une région vallonnée et verdoyante le sanctuaire de Notre Dame de Quézac est un lieu de pèlerinage les plus fréquenté du centre de la France. Sa situation géographique lui permet de rayonner sur trois diocèse : Cahors, Rodez et Saint-Flour.

Ce pèlerinage remonte à une époque très ancienne. Déjà au XIIe siècle, on voyait à la place de l’église actuelle un modeste oratoire où l’on vénérait une statue miraculeuse représentant la Vierge assise et l’Enfant Jésus sur ses genoux. Le centre paroissial se trouvait alors à Vielquézac, mais le pèlerinage prit une telle extension que le transfert de la paroisse s’imposa et fut réalisé en 1313. L’ancienne église trop petite a été remplacée par le magnifique sanctuaire que l’on voit aujourd’hui et qui a été consacré le 3 septembre 1887 par Mgr Baduel, évêque de Saint-Flour. En 1925, un artiste toulousain orna l’église de fresques (mi-marouflages et mi-peintures). Aux arceaux du choeur, on remarque quatre personnages de l’Ancien Testament, et, aux voûtes des chapelles, les neuf choeurs des Anges qui chantent leur Reine. Dans les transepts sont représentées les scènes évangéliques de la Nativité de la Vierge, de l’Annonciation, de la Visitation, de l’Assomption et, enfin, sur les murs Sud et Nord, les quatre Sibylees, prophétesses païennes qui auraient annoncé la naissance de Jésus. Ensuite, de chaque côté de la nef, on voit les Vierges couronnées de la Haute-Auvergne, et, aux arceaux, des Anges portant la maquette des sanctuaires respectifs. On peut admirer aussi les antiques Madones de France avec les Vierges modernes et les premiers Apôtres de l’Auvergne. Enfin, à l’entrée de la nef, des portraits du pape Pie XI et de Monseigneur Lecoeur, évêque de Saint-Flour. Sous le porche d’entrée, l’artiste a eu l’idée de peindre deux grands tableaux : d’un côté, l’église du Moyen-Age avec une procession de l’époque, et, de l’autre, l’église actuelle avec une scène de couronnement.

Depuis 1930, un carillon de 9 cloches « chante » des cantiques et des « Ave » en l’honneur de Marie. Le couronnement de Notre-Dame de Quézac, accordé par S.S. Benoît XV a été célébré le 8 septembre 1920 par Mgr Lecoeur, entouré de NN. SS. L’Archevêque d’Albi, les évêques de Clermont, Rodez, le Puy, Limoges, Verdun, Tulle, devant une grande foule de pèlerins. Le 8 septembre 1954, Mgr Marty, alors évêque de Saint-Flour, bénit la statue de Notre Dame érigée dans le parc attenant au sanctuaire. Chaque année, les fêtes principales ont lieu la dernière semaine d’août mais la période des pèlerinages s’étend de Pâques à Toussaint. De nombreuses lettres de reconnaissance conservées dans les archives de la paroisse et les ex-votos disposés dans le sanctuaire, attestent les grâces et les miracles obtenus par l’intermédiaire de Notre-Dame de Quézac. Une maison d’accueil « Béthanie » reçoit retraitants et sessionnistes qui apprécient le calme et le silence de ce lieu où tout porte au recueillement. Principales dévotions : Les futures mamans, les petits enfants, les malades.

Quézac, est aussi le lieu privilégié des jeunes. Il y a 20 ans, naissait le groupe de jeunes  »T&B » qui se réunit régulièrement chaque année à des périodes différentes et plus particulièrement pendant la semaine mariale où il assure l’animation. Nous ne pouvions que choisir ce lieu si symbolique pour la pastorale des jeunes de la Châtaigneraie sous la protection de Notre Dame de Quézac.

On a surnommé Quézac, de manière un peu audacieuse, le « Lourdes de la Haute Auvergne ». Aux pèlerins qui viennent toute l’année et à ceux qui affluent vers le sanctuaire de Notre-Dame à l’occasion de l’octave mariale, et ce depuis 1863, un si beau titre a pu paraître, à bien des égards, justifié.

Mais l’essentiel en tout cela réside, bien sûr, dans cette présence maternelle de Notre-Dame, présence séculaire et toujours actuelle.

« A Quézac, sans crainte, venez, pélerins…

Merci, Notre-Dame, pour tant de bienfaits !

Oh garde notre âme fidèle à jamais ».

sanctuairequzac.gif

Une réponse à “QUEZAC”

  1. 25 05 2010
    molenat (15:01:44) :

    sympa l’avé maria version 2010 de glorious pour Quezac!
    la beauté du chant m’aide à me recueillir dans la prière et à remercier marie pour toutes ses graces que l’on vit …et qu’on oublie d’apprecier
    vive la chataigneraie!
    fil

    Répondre

Laisser un commentaire




aboubacar football9 |
nadia |
Mangas blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Accueil loisir Agly Fenouil...
| Nic & Co
| Villars SVT